Carte de lecture de vie

20

Lettre SHIN

ש

Shin vient d'un souffle entre les dents.

SITKARI, LA RESPIRATION DES DENTS QUI SIFFLENT

 

L’exercice des dents qui sifflent est efficace pour empêcher la surproduction de bile et permet d’améliorer les performances mentales et physiques.

Le mot Sitkari est utilisé pour désigner le son qui est produit lorsque l’air passe à travers les dents de devant, que la mâchoire soit légèrement ouverte ou complètement fermée.

C’est le bout de la langue qui doit réguler la pression de l’air, et c’est aussi elle qui aide à produire ce sifflement.

Cette technique ne fonctionne que lorsqu’on inspire, et il faut expirer normalement, à travers les deux narines.
Si vous faites l’exercice correctement et régulièrement, vous ressentirez moins les effets de la soif, de la faim, vous n’aurez plus de sensations de somnolence ou de paresse.

Lettre SHIN

ש

Cette lettre a la forme d'un trident ou d'un tricorne, forme d'origine.

Shin est aussi l'arc qu'on tend pour tirer une flèche, une dent ou sa racine.

Après avoir représenté graphiquement un arc tendu, la lettre va se transformer, ses angles vont devenir beaucoup plus aigus, puis elle va se tourner pour devenir le SIGMA grec et pour donner notre petit serpent, le S. Avec la lettre actuelle nous sommes très proches du trident dont restent les trois branches.

Quel est le symbolisme de la dent ?

Les dents sont donc les pierres de fondation de notre édifice essentiel.

Lorsque nous perdons une dent, nous changeons de terre.

Il y a d’ailleurs une denture liée à chaque âge physique : la dent de lait du petit enfant, celles de l’adulte censé changer de terre.

Dans les rêves, le rôle que jouent les dents est très important. Chaque dent est signifiante. Les Anciens disaient que quand nous rêvons que nous allons perdre une dent, cela signifie que nous allons perdre un membre de notre famille.

Cela est vrai lorsqu’il s’agissait des dents de dessous, tandis que les dents supérieures sont nos propres fondations.

Dans la lettre SHIN, c’est notre structure de fonction trinitaire.

Nous sommes des êtres trinitaires. Avec la femme ISHA, lorsque dans la Genèse elle voit que l’Arbre de la Connaissance est beau à contempler, bon à manger et désirable pour acquérir des pouvoirs, nous sommes devant les trois énergies fondamentales de notre être : jouissance, possession, puissance.

Le SHIN, c’est notre noyau énergétique représenté par un arc tendu, retenu dans tout son potentiel de détente, qui n’a pas encore donné son secret pour que tout éclate. C’est l’ouverture de la boîte de Pandore que nous vivons actuellement avec la guerre, les conflits, avec la fission de l’atome investi dans la bombe atomique. Notre travail à chacun de nous, est de ramasser ces énergies, de fermer la boite et puis d’aller chercher celui qui est capable de l’ouvrir.

SHIN forme le mot SHEM qui est notre nom.

C’est la matrice de SHIN, le potentiel énergétique de notre noyau, de notre force nucléaire.

Dans la Bible lorsque Sarah, jalouse d’Agar, la servante, qui a eu un fils alors qu’elle-même était stérile, exige d’Abraham qu’il la renvoie,

Agar est très malheureuse. Elle s’en va emportant une cruche d’eau.

Mais voilà que l’eau vient à manquer. Elle met l’enfant derrière un petit monticule de sable afin de ne pas entendre ses cris, car elle pense qu’il va mourir.

Et là, elle a la visite de l’Archange Gabriel qui lui dit : « Dieu a entendu l’enfant qui s’appellera «Ismaël», c’est-à-dire «vous entendez».

Or tout l’Islam a été entendu de Dieu, tandis qu’Israël doit entendre Dieu.

C’est un très beau peuple que celui d’Ismaël. Il a une fonction fondamentale dans le monde, parce que Dieu, après avoir entendu le cri de l’enfant, fait apparaître un fruit pour le désaltérer.

Par rapport à Ismaël, Israël est aussi un très beau nom.

C’est celui que reçoit Jacob après s’être mesuré avec l’Ange qui, d’ailleurs dans la Bible est un homme ISH, syllabe qui est au début d’Ismaël et d’Israël.

Et si la tradition orale en a fait un Ange, c’est qu’il traduit l’homme dans sa dimension d’immense accomplissement.

Il ne lui dit pas son nom, mais il lui dit : «Tu t’appelleras désormais Israël, car tu as combattu avec Dieu et avec l’homme».

Le verbe combattre c’est SARO, c’est le combat pour atteindre la Royauté, car nous retrouvons aussi la racine SAR qui a donné le nom de SARAH,la Princesse.

Ismaël a son nom centré sur la racine SHE-MA,

tandis qu’Israël est structuré sur la racine SARO, lutter.

Il y a une intimité extraordinaire entre ces deux frères ennemis, enlacés l’un dans l’autre, qui ne peuvent pas se séparer et qui doivent s’accomplir dans l’amour et non dans la haine, les deux noms portant le nom de l’homme ISH et EL, Dieu.